Souss com Index du Forum Souss com
souss com forum souss Amazigh




 BIENVENU(E) 
Vous etes sur Souss Com le forum Amazigh destiné a la diaspora a travers le monde

Maroc-Algerie: Dead Line
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Souss com Index du Forum -> Chleuh com critique la politique militaire -> Pays country power
Sujet précédent :: Sujet suivant  
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:39 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

L’Algérie développe, dans un secret total, un programme de missiles sol-sol d’une portée dépassant 560 km. Elle améliore également, avec une cadence accélérée, la maintenance de ses équipements militaires, y compris l’aviation et les blindés et fabrique localement certaines pièces de rechange.

 
Publicité






 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:39 (2009)    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:39 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

En conclusion ...
Les petro dollars aidant, le budget militaitre de ce pays a vu des augmentations oscillant de 22 a 88°/° suivant les années.


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:40 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

Faut-il boycotter l'Algérie?

L'Algérie fait une exception malheureuse mais aussi dangereuse dans la région du Maghreb. Alors que le Maroc se débrouille sans ressources naturelles, et la Tunisie s'organise au moins sur le plan économique, l'Algérie sombre toujours dans l'instabilité, le manque de professionnalisme, la corruption, la misère et surtout une manière de gouverner que presque tous les pays du tiers-monde ont laissé derrière eux.

L'État algerien a démontré son manque d'Habilité et de volonté à combattre le terrorisme de manière efficace et sérieuse. Alors qu'avec peu de moyen un pays voisin comme le Maroc arrive a déjouer un après l'autre des cellule terroristes, allant jusqu'à stupefier des pays européens comme la Belgique et le Luxembourg, en Algérie quatre attentats ont pu être commis dans plus ou moins la même semaine.

Pire, cela arrive après une série de petits attentats, réguliers. Et quand ce ne sont pas les attentats, ce sont des émeutes violentes.

L'Algérie est devenue une base vaste pour les terroristes. Hors ces derniers ne connaissent pas les frontières et ont le "Maghreb islamique" dans leur visier. Ils n'hésiteront jamais à franchir les frontières vers les voisins, ce qu'ils ont démontré au Sud avec la Mauritanie.

Comme si ce n'était pas assez l'Etat algerien se veut acteur actif dans tout ce qui destabilise le Maghreb comme conflit. Il mène une politique de blocus contre le Maroc sur la question, et, au lieu d'oeuvrer vers l'apaisement et vers la paix, il manipule le polisario, construction sans volonté politique propre, dans une guerre proxy contre le voisin.

On se souvient de sa position contra-productive dans l'Union méditerranéenne. Personne ne savait ce que voulait l'Algerie au juste, mais on maintient qu'elle disait non. Non, probablement pour dire non.

Par son incompétence et par son manque de volonté l'Etat algerien prend la responsabilité des tensions dans le Maghreb et du retard qu'accuse cette region sur le plan de ses relations internationale. Par là l'Etat Algerien plombe la coopération dans le bassin méditerranéen. L'Etat algerien est formé pratiquement par les même personnes, et mène le même discours, la même idéologie, les mêmes positions politiques etc. du FLN, comme depuis 50 ans. Mais rien ne présage que cela va changer. Il est temps que la communauté internationale fasse pression sur cet Etat de généraux et pousse, par des sanctions de boycott ciblées vers un changement de régime.


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:40 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

Le surarmement algérien menace la stabilité du Maghreb
Alger prépare la guerre

Il ne fait plus de doute pour tout observateur averti que dans sa folie des grandeurs, l’Algérie cherche à imposer, à travers l’affaire du Sahara, son
diktat, le cas échéant, par la guerre, à l’ensemble des pays de la sous-région.

Moussa Hormat-Allah


lire la suite


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:40 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

Décidément, l’Algérie n’arrive pas à se départir de ce qui est devenu, au fil des ans, une politique de folie des grandeurs. Alors que le Maroc, dès le départ, optait pour une politique, enthousiaste et constante, de construction de barrages parallèlement à l’implantation d’industries légères de transformation pour subvenir aux besoins essentiels de sa population, l’Algérie va, pour sa part, au lendemain de son indépendance, se jeter les pieds joints dans une expérience de prestige aussi inutile que ruineuse: celle des «industries industrialisantes». Un fiasco total.

Boulimie

Comme si la leçon n’a pas été retenue et comme si cela ne suffisait pas, on dirait que les gouvernants algériens, sous le coup de leur folie des grandeurs, ont décidé de puiser dans la théorie des relations internationales pour sortir le «concept de puissance» tel que défini notamment par H. Morgenthau pour en faire un credo sans naturellement se soucier du contexte qui a donné naissance à ce vocable ni à son adaptabilité au cas d’espèce et encore moins au caractère obsolète d’une telle conception. Le plus important reste, à leurs yeux, le concept de puissance et son corollaire: le surarmement. En effet, depuis la fin de la décennie 60 et jusqu’à ce jour, les maîtres d’Alger sont pris par une boulimie de surarmement. Leur arsenal militaire est aujourd’hui, de par le monde, l’un des plus impressionnants.

a suivre


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:41 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

la suite:

À la manière des monarques d’une dynastie, tous les régimes algériens qui se sont succédé au pourvoir ont apporté, chacun, sa contribution, son empreinte personnelle, au renforcement de l’armée nationale populaire (ANP).
Naturellement, personne à Alger ne s’est soucié de la solidité du socle sur lequel est bâti cette gigantesque entreprise: le tissu économique et les autres paramètres qui le sous-tendent. C’est un peu comme si on édifiait un gratte-ciel sur des fondations destinées à un immeuble de 5 étages. Des armes; toujours des armes. Des mots. Toujours des mots: puissance, hégémonisme. Volonté d’être la locomotive et pourquoi pas de l’Afrique toute entière. Après la faillite des idéologies, l’Algérie compte par ce biais redéfinir sa nouvelle politique étrangère.
Les pétrodollars sont là pour permettre à L’ANP de disposer des effectifs et de la puissance de feu pour servir ce «grand dessein».

a suivre


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:41 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

la suite:

Dessein


Les moyens exorbitants mis en œuvre et les objectifs démesurés assignés à l’ANP conduiront-ils au remake dramatisant de l’expérience des «industries industrialisantes»? La question est plus que jamais posée. Les dirigeants algériens, apparemment toujours en déphasage avec leur propre stratégie n’en sont pas encore à ce stade de la réflexion. Pas plus qu’ils ne se soucient des points faibles de cette énorme machine de guerre: problèmes de maintenance du matériel, hétérogénéité de l’armement, manque d’expérience et de combativité de l’ANP, problème d’homogénéité et de professionnalisme, etc.
Pas plus qu’ils ne prennent en compte le facteur humain: le moral, la motivation… qu’importe! L’essentiel est d’amasser le plus d’armes possible pour essayer de faire peur.
Dans leurs relations avec le Maroc, les stratèges algériens semblent s’inspirer de la théorie des jeux notamment le modèle du jeu de «la frousse» développé par Herman Kahn, fondé sur des «démonstrations de l’irrationalité».
Le jeu de la “frousse” est bien connu et présente plusieurs variantes, mais les éléments fondamentaux sont pratiquement les mêmes. Dans l’une de ces versions, les joueurs sont deux adolescents qui conduisent des voitures volées. En présence de compagnons du même âge, ils se placent aux deux extrémités d’un tronçon de route, puis foncent droit l’un sur l’autre. Chaque conducteur a deux possibilités: s’écarter ou non; mais aucun n’a perdu la face. Si A se détourne alors que B ne le fait pas, A est “froussard”, mais aucun n’a perdu la face. Si A se détourne alors que B ne le fait pas A est «froussard» et B voit son statut s’élever parmi ses pairs. Au contraire, si B s’écarte et non A, les gains sont inversés. Et, enfin, si tous deux continuent tout droit sans se détourner, les deux voitures s’écrasent; dans ce cas le résultat est la mort».


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:42 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

Frousse



Pour les besoins de la démonstration on a eu recours aux lettres A et B. Mais les gouvernants d’Alger doivent bien comprendre qu’il y a une grande différence entre la théorie et pratique. Dans le cas d’espèce, A et B sont l’Algérie et le Maroc, et vice-versa. Ils devront aussi comprendre que pour ce qui est du Maroc, il s’agit d’un “adolescent”- qui n’est pas né en 1962 - mais qui est âgé de près de 13 siècle. Enfin cet “adolescent” en a vu bien d’autres au cours de son histoire millénaire.
Pour revenir au jeu de la “frousse”, Herman Kahn fait adopter à l’un des joueurs un mode de comportement destiné à convaincre l’autre de sa ferme détermination à ne pas s’écarter une fois la course commencée. Comme ce refus à l’avance serait une action sans raison, A cherche en fait à convaincre B qu’il agit irrationnellement. Ainsi avant de monter dans sa voiture, il peut rouler des épaules, lancer des vantardises et des menaces et essayer de paraître absolument furieux et déraisonnable, chercher à paraître ivre…
Dans leur grande naïveté, les comportements et les délires des dirigeants algériens, relayés par leurs médias, accréditent en apparence le cas de figure évoqué ici, c’est-à-dire les “démonstrations d’irrationalité” qui sont à la base même du jeu de “la frousse”. Qu’on en juge:
Bouteflika lui-même –il est président de la République– déclare à la télévision algérienne, en parlant du Maroc sans le nommer, «qu’il peut flageller ou fouetter…»; Bruit de bottes et cliquetis des armes savamment entretenus à la frontière pour intimider…; Accusations mensongères et sans fondement sur le pseudo repli en territoire marocain d’éléments islamiste algériens…; Verrouillage systématique par l’Algérie de toute recherche de solution politique à l’affaire du Sahara alors que le Conseil de sécurité, par des résolutions pertinents, préconise dormais un tel règlement.


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:42 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

Intimidation

Bien que l’Algérie affirme officiellement ne pas être concernée par l’affaire du Sahara, elle cherche à se substituer aux parties et à la communauté internationale pour imposer sa propre lecture du plan de règlement onusien et des accords de Houston qui sont devenus caducs car inapplicables à cause précisément de l’intransigeance de l’Algérie notamment sur la composition du corps électoral.
Herman Khan, pour illustrer sa théorie, aurait ajouté, à titre d’exemple, un autre élément, le dernier en date : l’Algérie pour montrer toute sa détermination et pour faire monter les enchères veut maintenant mettre fint à la présence de la Minurso sur «son territoire» à Tindouf. En d’autres termes, jouer sur la peur du lendemain.
Pas de méprise. L’Algérie, au-delà du discours, ne veut pas d’un référendum au Sahara et encore moins d’une quelconque solution politique de ce conflit. Les Américains notamment cherchent à imposer une «troisième voie». Mais les occidentaux sont loin d’appréhender encore l’enjeu véritable du Sahara pour l’Algérie. Le Polisario est un simple alibi. Un paravent. L’Algérie l’a créé, organisé, structuré, armé et financé pour des raisons précises. C’est pour elle une sorte d’investissement qui doit rapporter des dividendes. C’est méconnaître totalement les acteurs et le terrain de croire et de soutenir par exemple, que le Polisario n’a pas mis à exécution sa menace de reprendre les hostilités au Sahara lors du passage en 2000 dans ce territoire du rallye Paris-Dakar.
C’est Alger, et Alger, seul qui décide. Elle retarde sa décision -inéluctable– d’embraser à nouveau la région, dans la simple attente de l’opportunité d’une fenêtre de tir. Malheureusement à nouveau la région est dans l’attente de l’opportunité d’une fenêtre de tir, et un ensemble d’indices concordants laissent penser qu’on n’attendra plus longtemps. Après avoir fini de jouer aux théoriciens des relations internationales, l’occasion sera peut-être ainsi donnée à Lamari, Médienne, alias Taoufik, et autres généraux algériens qui se trouvent des points communs –et pour cause– avec Clausewitz, le théoricien et le stratège de la Prusse de jouer maintenant aux stratèges de poche.
Il ne fait plus de doute pour tout observateur averti que dans sa folie des grandeurs -si l’effet de dissuasion de son terrifiant arsenal n’est pas en soi déjà suffisant-, l’Algérie cherche à imposer, à travers l’affaire du Sahara, son diktat, le cas échéant, par la guerre, à l’ensemble des pays de la sous-région. A les satelliser. Malgré les mises en garde répétées ici ou là, le surarmement algérien a continué de façon effrénée à coups de milliards de dollars. Toutes les sources indépendantes corroborent ce fait (rapports annuels de l’IES de Londres et de Washington notamment).


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:42 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

Dette



D’après un rapport du congrès américain, cité par le Canard Enchaîné, (journal satirique français parmi les plus crédibles et les mieux renseignés de l’Hexagone), «l’Algérie a quasiment quadruplé ses achats d’armes à l’étranger en 6 ans (…) aucun pays de la région Moyen-orient, Afrique du Nord n’a fait mieux».
L’Algérie dispose actuellement d’une armée qui n’a rien à envier à celle d’une puissance européenne comme l’Espagne: Marine de guerre avec plusieurs dizaines de navires, sous-marins, frégates, corvettes équipées de missiles SS-N, vedettes lance-missiles (SSM Styx), lance-torpilles, patrouilleurs de tous types, etc. Les bâtiments de la marine de guerre algérienne sont même équipés de missiles antimissile; L’armée de l’air algérienne est composée de centaines d’avions de combat comprenant notamment des escadrilles des fameux Soukhoi 24, fleurons de l’aviation russe, de missiles conventionnels et surtout balistiques (SCUD), d’avion espions (rayon 3000 kms), d’une DCA, de radars et de stations d’écoutes très sophistiqués; Une armée de terre avec une panoplie d’armement qui va du simple transport blindé de troupes aux chars d’assaut les plus performants. Cet arsenal terrifiant à été renforcé par la signature en 2002 entre l’Algérie et la Russie d’un programme de maintenance et de modernisation de tout le matériel militaire acquis naguère auprès de l’ex. URSS. C’est dire que l’Algérie semble enfin prête pour relever le défi obsessionnel d’un conflit armé avec le Maroc. Poussé par ses généraux, Bouteflika veut probablement passer à la postérité comme celui qui aura lavé «l’affront de la Hougra de 1963» lors de la guerre des sables avec le Maroc et effacer ainsi cette péripétie de la mémoire collective algérienne. Il rejoindra de la sorte dans le panthéon de l’antimarocanisme inné Ben Bella, Boumedienne, duo connu pour son hostilité viscérale envers le Royaume. Ironie de l’histoire, ce groupe des trois B dit d’Oujda a, -comme du reste l’ensemble du peuple algérien-, une dette d’honneur vis-à-vis du Maroc qui, au prix de sacrifices énormes, a très largement contribué à affranchir l’Algérie du joug colonialiste.


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:43 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

Outrecuidance

Dans leurs élucubrations, les gouvernants algériens affirment en privé qu’ils ont les moyens militaires de mettre le Maroc à genoux sans qu’aucun soldat de l’ANP n’ait franchi la frontière commune. Ils expliquent une telle assertion par le fait que toutes les grandes villes marocaines de Tanger à Laâyoune, en passant par Rabat, Casablanca, Marrakech ou Agadir sont à la portée de leurs missiles balistiques SCUD (mobiles ou fixes), sans parler de l’appoint de leurs sous-marins. En dehors de cette menace potentielle sur les grandes agglomérations, ils affirment aussi être en mesure de détruire l’économie du Maroc en attaquant toujours à partir de l’Algérie et par les mêmes moyens les principaux sites stratégiques: barrages, dépôts de carburant, etc. Dans leurs analyses aussi imprudentes que hâtives –les Marocains ne sont jamais aussi forts que dans l’adversité– ils notent que la psychose qui d’emparera des populations marocaines sera leur principal allié. Avec l’espoir d’une fragilisation du régime provoquée notamment, selon eux, par des troubles sociaux, une montée probable de certaines régions du Royaume et autres menaces internes diffuses.
Ils poussent même l’outrecuidance jusqu’à affirmer qu’ils pourront installer le Polisario sur tout ou partie du Sahara marocain. Un acquis qui constituera une nouvelle donne en cas d’armistice… Si une telle cascade de scénarios catastrophiques était possible, il va sans dire que les stratèges de l’Etat-major des FAR ont dans leurs tiroirs la ou les parades appropriées.
Sur le plan diplomatique, les Algériens affirment, en aparté, selon les observateurs qu’en cas de conflit armé avec le Maroc, ils ne manqueront pas de soutiens sur la scène internationale: les principaux pays africains (Afrique du Sud, Nigeria…), la Russie, la Chine (leurs pourvoyeurs d’armes) et, les hydrocarbures aidant, d’une neutralité bienveillante des USA et le l’Union européenne à l’exception de la France.
Enfin, les pays arabes adopteront une attitude ambiguë… Ce prétexte du Sahara et cette supposée suprématie militaire algérienne seront-ils le détonateur qui embrasera toute la région? Les sons encore lointains mais parfaitement audibles des tambours de guerre algériens semblent accréditer une telle hypothèse. Mais les stratèges algériens doivent aussi se rendre à une évidence élémentaire: quelqu’impressionnant que soit un arsenal militaire, il peut permettre tout au plus de gagner une bataille, mais jamais la guerre. La guerre ne se gagne pas avec de la quincaillerie. Elle se gagne avec les hommes. Mais doit-on aller jusqu’à l’irréparable?


 
kabylOcom


Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2009
Messages: 54
Localisation: Alger
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 54
Moyenne de points: 1,00

 MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 13:44 (2009)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Répondre en citant Back to top

Source du contenu de ce topic:

http://mimouni.forumavie.com


 
Contenu Sponsorisé






 MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:04 (2017)    Sujet du message: Maroc-Algerie: Dead Line Back to top

 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Souss com Index du Forum -> Pays country power Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com