Souss com Index du Forum Souss com
souss com forum souss Amazigh




 BIENVENU(E) 
 Fondateur Mimouni - Souss Com le forum Amazigh destiné a la diaspora

Algérie
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Souss com Index du Forum -> Chleuh com critique la politique militaire -> Pays country power
Sujet précédent :: Sujet suivant  
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:06 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

Grande ambition pour la marine de guerre algérienne.



Incontestablement, la hausse des prix des matières premières en général et fossiles en particulier, ont profité économiquement au budget de l’état. Il est peu probable que sans cette hausse des revenus générés par le gaz et le pétrole, Alger aie les finances à la hauteur des commandes et ceci rien que pour le compte de sa marine.

En effet, rien n’échappe à l’appétit de l’amirauté algérienne, tous les vecteurs de puissance navale sont convoités pour assurer aux forces navales nationales un affichage d’une présence d’envergure.
La marine algérienne possède déjà tous les composants de l’échiquier maritime, conférant à l’appareil de guerre navale la faculté de défendre ses eaux territoriales contre les intrusions ennemies ou de pratiquer une guerre de harcèlement contre les voix de navigations desservant les intérêts ennemies. Elle possède également un potentiel embryonnaire de projection de forces amphibies. Pour cela, la Marine possède tous genre de bâtiments inhérents à ces taches que ce soit des frégates ou des sous-marins, en passant par toute la chaîne de navires vacant aux taches d’ordre logistique telle les ravitailleurs ou encore les dragueurs de mines. La marine algérienne n’a pas négligé non plus jusqu’à maintenant les impératifs de la guerre côtière et elle possède pour ce genre de scénario des patrouilleurs lance-missiles, très efficaces pour les escarmouchées littorales.


Le niveau des nouvelles commandes est tout de même impressionnant. Ce qui est relaté par les médias spécialisés ou de masse quant aux commandes effectuées ou envisagées, doit être cependant relativisé. Beaucoup de choses ont été évoquées, comme par exemple une nouvelle acquisition de deux sous-marins de la classe Kilo, ou l’achat de quatre frégate ultra moderne FREMM de 6000 tonnes et qui sont estimées à 500 millions de d’euros l’unité, rien que ça! Mais le plus étonnant est le vœu non confirmé du ministère de la défense quant à l’achat deux Bâtiment de Projection et de Commandement BPC de la classe Mistral. Il s’agit d’un navire très lourd de 23’000 tonnes, capable d’embarquer des dizaines de blindés et chars et jusqu’à 16 hélicoptères, dont 6 prêts à voler simultanément, un vrai porte-aéronefs qui ne fait d’habitude l’inventaire que des grandes puissances maritimes. Et dire qu’Alger en voudrait carrément deux, c’est difficile à envisager malgré une manne pétrolière abondante. Si cette option peu probable est quand même confirmée, cela donnerait à la marine algérienne un rapport de tonnage impressionnant relativement à ce qu’elle a toujours connu.

L’Algérie a entrepris également de lancer ses propres constructions navales de moyen tonnage, afin de fabriquer localement une partie de ses besoins en navires.

Tous cela est fort ambiguë pour être analysé d’une manière à en comprendre le but, c’est très peu habituel dans la région qu’on court à une escalade à armement navale. Même si certains pays arabes sont friands de gros navires sophistiqué comme le sont les saoudiens ou les émiratis et même si d’autres sont des grands adeptes des corvettes rapides lance-missiles tel que l’Egypte ou la Syrie, il est tout à fait étranger aux marines de cette régions d’envisager la mise en place de moyens de projection aussi énormes que le potentiel aéronaval de deux bâtiment BPC Mistral. Comment faut-il regarder cette évolution même, si elle reste actuellement en phase d’étude et que les décideurs algériens n’ont pas encore établi un programme de priorités, claire et net avec une affirmation pour tel ou tel but.

http://www.moyen-orient.biz
_________________


 
Publicité






 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:06 (2009)    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:08 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

la fregate rais hmidou a sa rteception en france ..


_________________


 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:09 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

ALGERIA
Seeking four new frigates
As this issue of MPI appears, the Algerian Navy is expected to issue Requests for Proposals (RFPs) for four new frigates.
The RFPs are likely to be sent to: France’s DCNS (for its proposed FM 4000); Germany’s ThyssenKrupp Marine Systems (Meko A-200); Spain’s Navantia (F-100); Italy’s Fincantieri (Maestrale); and Russia’s Admiralteyskiye Verft (Project 17). © DAPSS S.A., 2008, Switzerland

http://www.dapss.com/MPI/mpi.htm
_________________


 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:12 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

Une liste non exaussive des unités de la marine algerienne, on peut constater la presence de plusieurs navires d'attaques!
CG HQ - Annaba
Region - Algers
472 Lalaat Beni Hammad - Kalaat Beni Landing Ship Class
473 Lalaat Beni Rached - Kalaat Beni Landing Ship Class

Region - Mers-El-kebir
012 Rais Hadj Mubarek - Pr 877EKM Platipus (Nato Kilo) Class ssk
013 El Hadj Slimane - Pr 877EKM Platipus (Nato Kilo) Class ssk

901 Mourad Rais - Pr 1159.2 Koni Class Frigate
902 Rais Kellich - Pr 1159.2 Koni Class Frigate
903 Rais Korfou - Pr 1159.2 Koni Class Frigate

801 Rais Hamidou - Pr 1234 Nanuchka Class Corvette
802 Salah Rais - Pr 1234 Nanuchka Class Corvette
803 Rais Ali - Pr 1234 Nanuchka Class Corvette

351 Djebel Chenoua - C58 Class Corvette
352 El Chihab - C58 Class Corvette

644 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat
645 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat
646 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat
647 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat
648 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat
649 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat
650 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat
651 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat
652 - Pr 205 (NATO Osa II) Class Patrol Boat

341 El Yadekh - Kebir Fast Attack Craft Class342 El Mourakeb - Kebir Fast Attack Craft Class343 El Kechev - Kebir Fast Attack Craft Class
344 El Moutarid - Kebir Fast Attack Craft Class
345 El Rassed - Kebir Fast Attack Craft Class346 El Djari - Kebir Fast Attack Craft Class
347 El Saher - Kebir Fast Attack Craft Class
348 El Moukadem - Kebir Fast Attack Craft Class
349 - Kebir Fast Attack Craft Class
350 - Kebir Fast Attack Craft Class
351 El Mayher - Kebir Fast Attack Craft Class

Region - Jijel
471 - Pr 771 Polnochny B Landing Ship Class
(debarquement)

A 673 El Idrissi - 1 250-grt survey ship
_________________


 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:12 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

Les bateaux acquit apres 2006 ne figurent pas sur la liste.
A noter aussi que l''Algerie se rapproche de plus en plus avec l'Otan dans le but de s'exposer en Afrique et montrter sa puissance..
Enfin, il est visible que chaque fois que le Maroc achète un type de batiment, immediatement l'Algerie lance un appel d'offre pour des acquisitions du meme genre
_________________


 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:13 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

Les Français ayant refusé de fournir des missiles Exocet sous prétexte de ne pas déséquilibrer l'équilibre des forces entre le Maroc et l’Algérie, les SS-N-2 Styx furent échangés avec des systèmes beaucoup plus modernes SS-N-25. Une des 3 Koni fut équipée de torpilles, les OSA-II reçurent toutes des SS-N-2C, avec un rayon d’action plus grand.Mais le plus important c’était le développement et la construction de 3 Corvettes de la classe Djebel Chneoua. Ces dernières, équipées de missiles chinois C-802 de 120km de portée, de systèmes de combat anti-sous-marins et de missiles anti-aériens, représentent actuellement les principales unités de combat de la marine. À l'avenir, d’autres unités de ce type seront amenées à remplacer les vieilles Nanuchka d'origine soviétique.

Le but avoué de la marine fut atteint avec une auto-suffisance totale en matière d’acquisition de nouvelles unités de combat. Le dernier navire à être importé sera le futur navire amiral de la marine. Actuellement en cours de construction dans des chantiers navals chinois, il aura une longueur totale de plus de 120m pour un poids supérieur à 5000 tonnes. Il aura des capacités de combat anti-navire, anti-sous-marine et anti-aérienne et aura en plus la capacité de transporter plusieurs hélicoptères.
source:
http://forcesdz.forumactif.com
_________________


 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:16 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

La France fournisseur aussi d'armes a l'Algerie:

Ce contrat d’armement aurait été rendu possible depuis
le départ du général Mohamed Lamari.

C’est le journal français Le Monde qui rapporte dans sa dernière livraison que l’Algérie compte acquérir des avions de chasse français de type Rafale. Le contrat aurait été formellement conclu entre les deux chefs d’Etat, algérien et français, lors du déjeuner privé qu’a offert Chirac à Bouteflika au fort Brégançon dans le Var au lendemain de la commémoration du débarquement de Provence.
Le journal, qui cite «une sour
ce proche du dossier» relative à la coopération militaire entre les deux pays, sans doute un cadre du ministère de la Défense, précise que «les deux hommes (lors de ce déjeuner) devaient évoquer les problèmes de coopération économique, civile et militaire». Il ajoute, d’une manière succincte, laissant planer pas mal de points d’interrogation, que «cette coopération pourrait notamment englober l’achat par l’Algérie d’avions Rafale».
Les Français, qui seraient en discussions avec les Algériens à propos de ce dossier, au moins depuis la visite d’Etat de Chirac , ne pouvait finaliser le contrat à cause d’une raison que les observateurs étaient loin de soupçonner. C’est, du moins, ce que précise cette source française. Le journal écrit, en effet, que «la perspective d’un tel contrat aurait été rendu possible par le départ, lundi 2 août, officiellement pour raison de santé, du général Mohamed Lamari, qui occupait la fonction de chef d’état-major et son remplacement par le général Salah Ahmed Gaïd».
La source, en revanche, ne précise pas le nombre d’avions que l’Algérie compte acquérir. Il ne fait aucun doute, en tout cas, qu’il s’agit là de la première confirmation de la levée de «l’embargo» tacite qui pesait sur les forces armées algériennes et auxquelles aucun membre de l’Otan ne voulait vendre d’armements stratégiques. La France, dont l’armée est la quatrième puissance mondiale, est également membre permanent du Conseil de sécurité, ce qui ouvre ainsi la voie à cette levée d’embargo. On prévoit en effet que l’ANP se dote de plusieurs autres types d’armements de l’Otan fabriqués par d’autres pays, tels que l’Italie et les USA. Les Marocains, au reste, semblent avoir eu vent de cette entreprise de modernisation de notre armée. Très souvent, dans leurs analyses de presse, fort inspirées, ils s’interrogent sur les raisons qui poussent notre pays à s’armer autant. Comme s’il fallait des raisons plus importantes que celles liées au fait que notre pays va jouer un rôle pivot dans la sécurisation de la Méditerranée du Sud, mais aussi de toute la région sahélienne où les éléments d’Al Qaîda avaient tenté de se redéployer avant que les services secrets algériens n’éventent leur projet et ne mettent hors d’état de nuire l’émissaire spécial dans la région d’Oussama Ben Laden. Il faut croire que les jalons principaux de ce contrat d’achat d’avions français de chasse, «au moins une dizaine», nous dit-on, auraient été posés «lors de la visite à Alger, le 16 juillet passé, de la ministre française de la Défense, Michèle Alliot-Marie». C’est à cette occasion, faut-il le rappeler, que l’opinion publique avait découvert l’énigmatique éclipse du général Mohamed Lamari, avant qu’elle ne soit expliquée par Zerhouni de manière fort peu convaincante. Cette absence tend à confirmer les analyses faites par la «source du Monde» à propos des blocages levés avec le départ de l’ancien chef d’état-major.
Des sources algériennes, s’exprimant sous le sceau de l’anonymat, tout en confirmant à demi-mot la très prochaine conclusion de ce nouveau contrat d’armement, rappellent que «la firme française Dassault a lancé son avion de chasse Rafale comme une réplique au fameux F16 américain». Même si l’avion français a eu tendance à battre quelque peu de l’aile à ses débuts, les notables et importantes améliorations apportées aux générations suivantes en ont fait présentement l’un des chasseurs les plus performants.
Les mêmes sources rappellent le fameux contrat signé depuis peu avec les Russes pour l’achat de 50 chasseurs de type Mig29 pour une somme globale de 1,8 milliard de dollars. Le fait que notre pays ait décidé de se doter en outre de Rafales, et pourquoi pas d’autres types d’armements de l’Otan, confirme que la professionnalisation de l’ANP est bel et bien en cours. Il s’agit là, outre l’éradication du terrorisme, de la seconde priorité que s’est fixée l’actuel chef d’état-major dans son ordre du jour, paru dans la revue El Djeïch de ce mois d’août.
C’est bel et bien une ère nouvelle qui semble s’ouvrir pour notre armée nationale. Les Français, qui y ont contribué à leur façon, avaient bien promis que les relations algéro-françaises devaient atteindre un niveau d’excellence jamais égalé depuis l’indépendance. Depuis la visite éclair de Chirac à Alger au lendemain de la réélection de Bouteflika pour un second mandat, pas moins de deux conseils interministériels ont eu lieu en France alors qu’un nombre important de ministres, et non des moindres, ont commencé à défiler à Alger. Il en a résulté, avant que ce contrat d’armement ne soit dévoilé, un accord économique de pas moins de deux milliards de dollars alors que 30% de notre dette française devrait être reconvertie en investissement, comme le confirme l’appel d’offres lancé par Nicolas Sarkozy dès le lendemain de sa visite à Alger. Cette accélération dans l’amélioration des relations entre l’Algérie et la France fait même dire aux observateurs bien au fait de ce dossier qu’il nous réserve peut-être bien d’autres surprises.

source:
Mohamed ABDOUN
algeria watch
_________________


 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:17 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

APS Par Ali Boukhlef
Le Premier ministre français, François Fillon, a plutôt fait une bonne récolte à l’issue de sa visite de deux jours à Alger, même s’il n’a pas réussi à avoir l’avis
définitif de Bouteflika quant à sa participation au sommet de Paris du 13 juillet.
Si la seconde journée, celle d’hier, de la visite du responsable français n’était aussi chargée que la première, puisqu’au menu le protocole a prévalu, l’importance des activités l’est. Il n’y a eu que le dépôt d’une gerbe de fleurs au sanctuaire des martyrs, la visite sur le chantier du tramway d’Alger et l’entrevue, de plus de deux heures, suivie d’un déjeuner avec le président de la République.
Et l’importance réside, justement, dans ce dernier point. Puisque le chef du gouvernement français a tenté de convaincre le président Bouteflika d’être présent le 13 juillet prochain à Paris.
Mais de cette longue entrevue, rien n’a filtré. C’est tout juste si François Fillon parle, lors d’un point de presse animé au milieu de l’après-midi avec son homologue algérien, du «grand intérêt» que le chef de l’Etat aurait affiché à propos de l’union pour la Méditerranée. Sauf qu’à la pertinente question de savoir si Abdelaziz Bouteflika a dit «oui», le Premier ministre français a été plus politique que diplomate en répliquant qu’il n’est «pas le porte-parole de M. Bouteflika». Mais il se trouve que ce dernier a déjà répondu à la question laconiquement. Ou pas tout à fait, puisque, à une question claire, Bouteflika a préféré maintenir le suspense au maximum.
«Chaque chose en son temps», a-t-il déclaré, coupant court à un journaliste français qui a pourtant posé la question au responsable français. Mais au-delà des questions et des réponses, Abdelaziz Belkhadem a donné le ton, déjà livré en partie dans une récente interview à un quotidien français, en parlant d’absence d’interlocuteur. «Au départ, il était question de projets entre les pays des deux rives de la Méditerranée. Mais depuis un certain temps les choses ont changé. Nous ne savons même pas qui de Paris ou Bruxelles est notre interlocuteur», a asséné le chef du gouvernement.
François Fillon ne pouvait pas à l’évidence afficher sa déception. Lui, qui aura certainement compris que Abdelaziz Bouteflika ne veut pas agir sous la contrainte et encore moins la sous la pression. Il est, certes, convaincu par l’idée d’un projet aussi ambitieux, mais ne vaudrait apparemment pas chambouler un agenda, national et international, établi depuis bien longtemps. Il est à noter dans ce sens que le président de la République a plusieurs rendez-vous pendant le mois de juillet, à l’instar du G8, du sommet sahélo-saharien et d’autres rencontres importantes. Sur un autre chapitre, En revanche, le Premier ministre français peut afficher sa satisfaction. Il a même livré une information que les autorités algériennes pourraient éviter. Il s’agit de la vente d’armes françaises à l’Algérie. Une première. Et cerise sur le gâteau, François Fillon a cité des hélicoptères de combat, tandis que d’autres sources diplomatiques françaises citent aussi quatre frégates, dont deux seront directement montées en Algérie. «Nous sommes intéressés à l’idée de participer au renforcement de l’équipement militaire de l’armée algérienne», précise Fillon juste avant de prendre l’avion pour Paris.
Le chef du gouvernement français a aussi précisé que l’accord signé entre son pays et l’Algérie dans le domaine du nucléaire civil est «unique». Puisque, en plus de la fourniture de la technologie, la convention permettra, ajoute le responsable français, la construction d’une centrale électrique à énergie nucléaire. Ce qui «n’a rien à voir avec le contrat signé avec la Libye». C’est donc une visite contrastée qu’a effectuée François Fillon, «une première depuis 22 ans», aime-t-il à rappeler, dans notre pays. Sur la réussite économique, du fait de la concrétisation des engagements de Sarkozy notamment, se greffe le bilan mitigé du politique. Car, malgré l’insistance de François Fillon sur les vertus de l’union pour la Méditerranée, Abdelaziz Bouteflika préfère garder entièrement sa marge de manœuvre.
_________________


 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:17 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

En 1997, grâce à un programme de diversification de ses fournisseurs, l’AAF signa un contrat avec le constructeur sud-africain Denel pour l’acquisition de plusieurs drones Seeker de reconnaissance. L’AAF acquiert parallèlement en Ukraine 3 Mig-25RBSH de reconnaissance et d’écoute ultra sophistiqués et signa un autre contrat avec les États-Unis pour l’acquisition de plusieurs Beech 1900D Hisar pour la guerre électronique et la reconnaissance. L’AAF montra un vif intérêt pour l’hélicoptère sud africain Rooivalk, elle équipa ainsi ses Mi-24D avec les mêmes systèmes d’armes que celui-ci, leur donnant une capacité d’emport d’armes de précision guidées au laser et de bombardement tout temps. Quarante autres Mi-24V furent importés d’Ukraine entre 1998 et 2001 pour augmenter la puissance de feu de l’AAF et seront certainement modernisés au format MK3.
Elle résolut les problèmes liés aux missions de longue durée avec l’acquisition de 6 ravitailleurs IL-78 Midas.

_________________


 
amanar


Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2009
Messages: 271
Point(s): 376
Moyenne de points: 1,39

 MessagePosté le: Ven 13 Fév - 23:18 (2009)    Sujet du message: Algérie Répondre en citant Back to top

Les systèmes d’entraînement furent restructurés et les premiers avions d’entraînement El Joumhouria furent remplacés par des T-34C acquis aux États-Unis.

Actuellement les pilotes algériens sont en entraînement constant vu les changements géostratégiques et politiques que connaît le monde. L’AAF continue de se moderniser au fil du temps, non seulement en termes de matériel, mais aussi sur le plan humain avec des entraînements intensifs des pilotes et du personnel au sol, une indépendance dans le domaine de la maintenance des machines et un développement dans la coordination avec les armées de Terre et de la Marine de guerre ..

En conclusion:
Face a une algerie qui s'endette par l'achat massive d'equipements militaires et le prix du petrole qui chutte ... il y a un Maroc docile mais qui est obligé de se sentir concerné par la situation de son voisin ..le Maroc opta non pas pour le nombre d'engins militaires mais pour la technologie et l'entrainement ... ce qui a mis la puce a l'oreille de son voisin ..
Algerie: Des manœuvres militaires furent alors conduites pour jauger le potentiel militaire et recenser les besoins réels de l’AAF, car l’ère des importations massives d’avions est révolue, seules la technologie et la maîtrise du matériel pouvaient l’emporter dorénavant.

_________________


 
Contenu Sponsorisé






 MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:30 (2017)    Sujet du message: Algérie Back to top

 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Souss com Index du Forum -> Pays country power Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com